KÉRAUDY André

Syndicaliste CGTU de la région parisienne ; militant communiste.

Militant syndicaliste de l’Éclairage, André Kéraudy participa au Ier congrès de la Fédération CGTU de l’Éclairage (Saint-Étienne, 24-25 juin 1922) et fut élu trésorier adjoint, François Salom* étant secrétaire jusqu’à ce que ce dernier soit remplacé en décembre par Victor Viel*. En 1923, il dirigea le syndicat des producteurs d’électricité avec Henri Bouveyron* et Paul Martzloff* qui devaient en être exclus en 1927. À Lyon, les 6-7 décembre 1924, il participa au IIIe congrès de la Fédération et fut confirmé dans ses fonctions de trésorier adjoint, les secrétaires étant André Maure* et G. Lontrade*. Il fut élu suppléant à la commission exécutive de la CGTU à l’issue de son IVe congrès tenu à Bordeaux les 19-24 septembre 1927.

En 1929, André Kéraudy créa, avec Paul Martzloff* et Henri Bouveyron*, un syndicat autonome du personnel de la production et de la distribution électriques.

Après la guerre, André Kéraudy, sympathisant ou membre du PCF, fut secrétaire des retraités du syndicat pour la région parisienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114753, notice KÉRAUDY André , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 11 septembre 2013.

SOURCES : l’Humanité, 14 janvier 1929. — Le Travailleur parisien, n° 111-113, octobre-décembre 1931. — R. Gaudy, Les porteurs d’énergie, Paris, Temps actuels, 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément