LABIAUSSE Marcel, Jules, Alphonse

Par Jacques Girault

Né le 31 janvier 1902 à Hirson (Aisne), fils d’un boucher, Marcel Labiausse, après avoir obtenu son Certificat d’études, se réfugia, en 1916 dans la Marne avec sa famille, avant de regagner Paris. Son père ayant acquis, en 1920, une boucherie à Châtenay-Malabry (Seine), il vint y habiter et s’y maria, en avril 1923, avec une couturière, fille d’un jardinier de la commune.

Logé chez son beau-père, Marcel Labiausse, ouvrier serrurier ou chauffeur-mécanicien selon les sources, fut désigné, en 1928, par le conseil municipal pour représenter les employés au sein de la commission chargée de réviser les listes prud’homales. Socialiste SFIO, il fut candidat sur la liste d’entente républicaine et socialiste aux élections municipales de 1929. Il obtint 320 voix sur 774 inscrits et 689 votants et fut élu, le dimanche suivant, en dernière position, avec 300 voix. Peu présent aux séances du conseil, il fit partie des commissions des travaux, de la voirie, de l’hygiène et du personnel communal.

Il s’installa en 1930 à Salbris (Loir-et-Cher) comme équarisseur-cultivateur. Mobilisé en 1939, prisonnier le 18 juin 1940, il fut rapatrié sanitaire d’Allemagne en 1943.

Après la guerre, Labiausse, toujours socialiste, fut élu conseiller municipal de Salbris. Il étail alors marchand de bestiaux. Il devint ensuite restaurateur à Toury (Eure-et-Loir) de 1950 à 1958 puis cafetier à Sancoins où il mourut le 12 août 1961.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article114868, notice LABIAUSSE Marcel, Jules, Alphonse par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 6 janvier 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 46. — Arch. Com. Châtenay-Malabry. — Renseignements fournis par Madame Lefebvre fille de l’intéressé. — Jacques Girault, Militants de Châtenay-Malabry entre les deux guerres, CNRS/GREC0 55, 1987.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément