LAGET Jean, Henri

Par Jean-Michel Gaillard

Né le 10 décembre 1890 à Beaumes-de-Venise (Vaucluse), mort le 18 février 1983 à Nîmes (Gard) ; journalier agricole, ouvrier boulanger, poseur de rails, cafetier ; syndicaliste CGT ; militant socialiste puis communiste ; interné.

Laget lors des élections d’octobre 1937

Né dans une famille de cultivateurs-fermiers, Jean Laget quitta l’école à onze ans et travailla comme journalier agricole jusqu’à l’âge de quinze ans. Devenu ouvrier boulanger à Cavaillon, il fit son service militaire en 1911 et, lecteur de l’Humanité, fut remarqué pour ses opinions antimilitaristes. Entré au chemin de fer d’Avignon comme poseur de rails, il se syndiqua à la CGT avant d’être mobilisé en 1914.

Envoyé dans les Balkans en 1916, l’armistice le trouva à Sofia et, après un long périple, il retourna à la vie civile, en 1919, s’installa comme cafetier à Beaumes-de-Venise. Il adhéra alors au Parti socialiste SFIO, puis au Parti communiste, en 1921, fondant la cellule de son village. En 1923, il partit pour Avignon, en 1927, pour Marseille, et enfin en octobre 1930, pour Pont-Saint-Esprit (Gard). Il prit la direction de la cellule communiste locale et commença une propagande active. Dans seize des dix-sept communes du canton se créérent des cellules et Jean Laget devint secrétaire de section. Il fut candidat aux élections cantonales, et en 1936, il dirigea la grève de la batellerie sur le Rhône, des occupations d’usines, organisant la manifestation des verriers victorieux. Avec Charly Villard, employé EDF et militant communiste, il élabora les contrats collectifs qui mirent fin à ces grèves. Il anima également la campagne électorale, portant la contradiction aux candidats, notamment à Édouard Daladier. Il fut candidat en octobre 1937 aux élections du conseil d’arrondissement du canton de Pont-Saint-Esprit en tant qu’Henri Laget. Il se présenta aussi aux élections municipales complémentaires du 6 novembre 1938 à Pont-Saint-Esprit.

Arrêté à la fin de 1939, il fut emprisonné à Nîmes, puis envoyé au camp de Saint-Sulpice-la-Pointe (Haute-Garonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article115384, notice LAGET Jean, Henri par Jean-Michel Gaillard, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 1er octobre 2022.

Par Jean-Michel Gaillard

Laget lors des élections d’octobre 1937

SOURCES : Arch. Dép. Gard, 6 M 2044. — Le Cri du Gard, organe régional hebdomadaire du Parti communiste, 2 octobre 1937 [photographie]. — État civil de Beaumes-de-Venise. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable