BONDOERFFER René

Par Françoise Olivier-Utard

Né en 1920 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; ouvrier puis chef de brigade ; membre du secrétariat de l’Union des syndicats CGT des cheminots d’Alsace et de Lorraine ; membre du comité fédéral du Parti communiste du Bas-Rhin (1948-1954) ; conseiller municipal de Bischheim.

Fils d’un cheminot et d’une commerçante, née Bondoerffer, René Bondoerffer entra aux ateliers de Bischheim en 1934 pour y faire son apprentissage. Il fut embauché en 1937 et adhéra à la CGT. En 1939 son atelier fut évacué à Périgueux (Dordogne). Il s’y sentit bien accueilli. Rentré à Bischheim en 1940, la chance et des raisons de santé lui permirent d’échapper à l’enrôlement dans l’armée allemande. La CGT essayait de se reconstituer clandestinement aux ateliers. Le militantisme consistait à distribuer des tracts et à collecter de l’argent pour les familles touchées par la prison et la déportation.
En 1949, il fut élu responsable de la Section technique MT au bureau de l’Union des syndicats CGT de cheminots d’Alsace et de Lorraine, et réélu en 1952 et 1954.
René Bondoerffer adhéra au Parti communiste en 1945. En 1946 il entra au conseil municipal de Bischheim, sur la liste du maire communiste Émile Haag. Réélu en 1953, il n’obtint pas le poste de 2e adjoint, les socialistes conduits par Georges Rossdeutsch (père) ayant renversé leur alliance. Il devint secrétaire de la section PCF des cheminots de Bischheim en 1953. Membre du comité fédéral du PCF du Bas-Rhin depuis 1948, il y resta jusqu’en 1954, et fut élu suppléant au bureau fédéral en 1952. Il participa activement en 1953 à l’exclusion de Léonard Keim et d’Albert Erb mais refusa d’en rappeler les circonstances en 1999. Il prit sa retraite en 1977 comme chef de brigade.
Marié, René Bondoerffer fut père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1160, notice BONDOERFFER René par Françoise Olivier-Utard, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 novembre 2021.

Par Françoise Olivier-Utard

SOURCES : Arch. Dép. Bas-Rhin 544 D 40 et 152. — Arch. Fédération CGT des cheminots. — Comités fédéraux du PCF. — Le Cheminot, juin 1949, juin 1952, décembre 1954. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — Entretien avec René Bondoerffer, 20 mars 1999.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément