LARROQUE Ludovic, Fernand, Léopold

Par Gilles Morin

Né le 24 avril 1894 à Saint-Benoît-de-Carmaux (Tarn), mort le 29 avril 1977 à Saint-Benoit-de-Carmaux ; ouvrier mineur, puis chaudronnier ; militant syndicaliste et socialiste du Tarn ; résistant ; maire de Saint-Benoît-de-Carmaux (1945-1971) ; conseiller général de Carmaux (1945-1958 ; 1964-1970).

Fils d’un ouvrier mineur, ouvrier mineur lui-même, Ludovic Larroque milita à la SFIO. Il se confond sans doute avec Ludovic Larroque qui était membre du bureau de l’Union départementale CGT du Tarn en 1924. Il était secrétaire adjoint du Conseil syndical des mineurs avant 1940. Durant la guerre, Ludovic Larroque, appartint au groupe de résistance Sveny, dont il fut l’un des membres les plus actifs.

Secrétaire de la section socialiste jusqu’en juin 1953 (et membre du comité fédéral du Tarn en février 1953) Larroque fut élu maire de Saint-Benoît-de-Carmaux, élu en avril 1945, conserva le siège de l’ancien maire de Carmaux, Fieu en étant élu conseiller général SFIO de Carmaux en 1945-1958. Réélu en 1951, il se vit opposer en 1958 Vareilles, maire de Carmaux. Pour arbitrer le conflit, la fédération présenta Maurice Deixonne, mais cela suscita une réaction populaire et une perte de voix pour les socialistes. Au deuxième tour, Larroque se présenta contre le député socialiste, il obtint 917 voix et Deixonne, avec 3 728 suffrages, fut battu par le communiste Pradelles (élu avec 4 070 voix). Larroque fut ensuite réélu à l’Assemblée départementale en 1964-1970. Il ne se représenta pas à cette date. Il était alors considéré comme le dernier représentant de l’époque jauressienne.

Délégué par le conseil général du Tarn au Conseil d’administration des Houillères du bassin d’Aquitaine, pour y représenter les usagers, en conflit avec l’administrateur Grès, militant de l’Aveyron, il le fit traduire, sans résultat, devant la Commission nationale des conflits de la SFIO. Il fut retiré du Conseil d’administration des Houillères du Bassin d’Aquitaine en 1954, en dépit des protestations de la fédération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article116080, notice LARROQUE Ludovic, Fernand, Léopold par Gilles Morin, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 17 juillet 2011.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1a/3228 ; F/1cII/299, 323 ; F/60/360 ; F/1cIV/155 ; CAC, 19770359/22 ; 19890523/9. — Arch. Jury d’Honneur, rapport RG du 2 mai 1945, dossier Fieu. — Le Cri des Travailleurs, 19 juillet 1924. — Bulletin Intérieur de la SFIO, n° 75.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément