LAUGIER Pascal, Joseph, Marius

Par Jacques Girault

Né le 17 mai 1884 à Néoules (Var), mort le 1er août 1951 à Néoules ; militant socialiste du Var ; coopérateur.

Fils d’un cultivateur, frère d’Albert Laugier, Pascal Laugier, reçu au certificat d’études primaires, effectua son service militaire dans les chasseurs alpins. Bien que n’ayant pas reçu les premiers sacrements catholiques, il se maria religieusement en novembre 1909 à Néoules. Le couple eut trois enfants qui reçurent les premiers sacrements catholiques.
Animateur du comité de défense viticole en 1907, il adhéra à la section socialiste SFIO avant 1914. Pendant la Première Guerre mondiale, il fut mobilisé dans les services auxiliaires puis versé dans le service armé en 1916.
Secrétaire de la section socialiste de Néoules jusqu’en 1933, membre du comité fédéral, il présida le comité électoral du candidat socialiste SFIO pour les élections législatives de 1928. En juin 1931, il faisait partie d’une liste de militants varois, publiée par La Vie socialiste, qui, après le congrès national de Tours, avaient gardé une « impression de malaise » et approuvaient la politique de défense nationale. Ami de Pierre Renaudel, Pascal Laugier joua un rôle actif lors de la constitution du Parti socialiste de France, multipliant les appels, en tant que membre de la commission provisoire de la Fédération socialiste varoise. Il signa notamment l’appel du 17 septembre 1933 demandant aux socialistes de suivre les élus. Lors du premier congrès du PSDF, le 26 novembre, il fut désigné membre du comité fédéral et l’était toujours en mai 1935.
Sociétaire fondateur de la coopérative vinicole du village en 1908, il la présida de 1932 à 1934 et fut, en 1933-1934, un des fondateurs de la distillerie coopérative de Saint-Maximin regroupant les apports de nombreuses coopératives du Var. Il appartenait à d’autres organisations agricoles avec parfois des postes de responsabilités (syndicat des vignerons, fédération des caves coopératives, crédit agricole mutuel, mutualité sociale agricole, etc…).
Pendant l’Occupation, il donna son adhésion à la Légion des anciens combattants. Après guerre, il cessa de militer tout en restant adhérent des organisations corporatives.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article116264, notice LAUGIER Pascal, Joseph, Marius par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 8 juin 2017.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/ 13085. — Arch. Dép. 3 Z 2.12. — Arch. Com. Néoules. — Renseignements communiqués par son fils, Danton Laugier, et par la coopérative « L’Indispensable ».

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément