LE BASTARD Charles, René, Marie

Né le 29 décembre 1875 à Pont-L’Abbé (Finistère), mécanicien, Charles Le Bastard entra au conseil municipal de Pont-l’Abbé en 1901 et devint premier adjoint en 1908. Il fut élu maire radical socialiste (puis socialiste) de Pont-L’Abbé en décembre 1919 et le resta jusqu’au 11 janvier 1943. Le Parti socialiste SFIO le présenta aux élections législatives du 1er mai 1932 dans la 3e circonscription de Quimper. Il obtint 1 327 voix sur 16 736 inscrits et se désista pour le candidat radical-socialiste qui fut élu. Les 10 et 17 avril de la même année, il fut battu au second tour des élections cantonales par 3 336 voix contre 3 825. Le 19 juin 1932, Le Bastard fut élu au conseil d’arrondissement. Il se représenta en 1937, mais, devancé au premier tour par le candidat communiste Alain Signor, il se désista en sa faveur.

Marié à Pont-L’Abbé le 3 octobre 1898 et le 3 août 1907, Charles Le Bastard y mourut le 17 octobre 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article116628, notice LE BASTARD Charles, René, Marie , version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 27 septembre 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Finistère, série M. — La Dépêche de Brest, 1932. — État civil de Pont-L’Abbé. — Renseignements communiqués par la mairie de Pont-L’Abbé. — Laurent Paubert, La vie politique en pays bigouden entre les deux guerres, Éditions Hanterions, sd, p. 124 (avec photo).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément