LE BOSQUAIN Alphonse, Charles, Louis

Par Jean-Jacques Doré

Né le 26 janvier 1886 à Caen (Calvados) ; camionneur puis employé de commerce ; secrétaire adjoint de l’Union départementale CGT de Seine-Inférieure en 1920 et 1921.

Fils d’un journalier, Alphonse Le Bosquain, était camionneur sur le port du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Les camionneurs étaient chargés du transports des marchandises sur les quais. Membre de la commission administrative du syndicat CGT pendant plusieurs années, il fut élu secrétaire permanent en janvier 1913. Particulièrement en vue lors de la grande grève des marins, il fut alors qualifié par la police de "meneur, violent et partisan de l’action directe".

La guerre ayant mit fin à son mandat de permanent, il se reconvertit en collaborateur d’agent d’Assurance mais prit une part active à la renaissance de la vie syndicale au Havre comme principal adjoint de François Louis en 1916.

Embauché comme employé de commerce à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) en 1918, il organisa aussitôt un syndicat confédéré qu’il dirigea de 1919 à 1921. À l’issue du 6e congrès de l’Union départementale réuni à Elbeuf (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) les 28 et 29 août 1920, il fut élu secrétaire adjoint d’un bureau composé d’Edmond Dubois (secrétaire) Le Bosquain et Alfred Martin (secrétaires adjoints), Émile Morel (trésorier), Louis Leduc (trésorier adjoint), Léon Gilles (archiviste). L’union départementale était alors à son apogée, forte de 50 000 syndiqués (soit un taux de syndicalisation de 20%) représentés par 67 organisations.

Le bureau de l’UD mis en minorité au 7e congrès de Dieppe le 3 juillet 1921, Le Bosquain abandonna la vie syndicale.

Alphonse Le Bosquain s’était marié au Havre le 12 mars 1910.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article116718, notice LE BOSQUAIN Alphonse, Charles, Louis par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 août 2020, dernière modification le 7 août 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 2 Z 182, série R Réunions syndicales 1918-1919 dossier non classé. — Le Réveil ouvrier, n° 28, septembre 1920. — État civil de Caen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément