LECAT Félix, Augustin

Par Jean-Jacques Doré

Né le 29 août 1877 à La Londe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 9 janvier 1964 à Elbeuf (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; chauffeur, ouvrier du textile ; militant syndicaliste ; conseiller municipal socialiste d’Elbeuf de 1904 à 1922.

Né le 29 août 1877 à La Londe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), de parents tisseurs, Félix Lecat devint lui-même ouvrier tisseur à Elbeuf. En 1912, il succéda à Georges Darnière au secrétariat de la Ruche elbeuvienne, le syndicat CGT du Textile puis réélu jusqu’à la guerre, il assista au 2e congrès de l’Union départementale de Seine-Inférieure tenu à la Maison du Peuple de Rouen le 22 mars 1914. À cette occasion, il intervint pour remercier Pierre Grandin (le secrétaire de l’UD) pour son action lors de la grève qui paralysa pendant un mois les usines textile de l’agglomération elbeuvienne début 1914.

Mobilisé le 1er août 1914, il fut blessé à la jambe droite par un éclat d’obus, et en garda une cicatrice de 11 cm de long et 2 cm de large, et une légère infirmité, le 4 juillet 1916 à Estrées (Somme). De retour au front le 3 avril 1917, il fut fait prisonnier au Chemin des Dames le 27 mai 1918, et interné à Giessen (Hesse, Allemagne). Libéré le 6 décembre 1918, il fut démobilisé le 10 février 1919, il rentra à Elbeuf et reprit son travail.

Membre de la commission administrative fédérale de la SFIO à partir de 1919, Lecat participa activement à la renaissance de la vie syndicale dans l’agglomération elbeuvienne. Secrétaire adjoint du syndicat CGT du Textile de 1919 à 1921, il prit sa carte au Parti communiste et, avec tout le syndicat, rejoignit la CGTU en 1922. En mai 1923, il dirigea avec Alphonse Delannoy le secrétaire et Edouard Charles la grande grève du textile, mais les ouvriers durent reprendre le travail sans avoir obtenu de leurs employeurs la suppression d’une diminution de salaire.

Réélu secrétaire adjoint du syndicat unitaire (CGTU) du Textile jusqu’en 1932, il intégra le bureau de l’Union locale d’Elbeuf comme trésorier adjoint (1926), trésorier (1927) puis secrétaire adjoint de 1928 à 1932.

Découragé par la passivité des salariés elbeuviens, il abandonna la vie syndicale en 1932, le syndicat du Textile ne comptait plus qu’une vingtaine de membres et l’Union locale unitaire 275 !

Félix Lecat s’était marié le 30 janvier 1904 à La Londe avec Eugénie Lemonnier, il mourut le 9 janvier 1964 à Elbeuf.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article116816, notice LECAT Félix, Augustin par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 10 août 2020, dernière modification le 10 août 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, 10 MP 1410 bis Syndicats dissous après 1936, registre matricule 1897 1R3035 N°1483, 1 MP 279 Dossiers individuels des membres du PCF de A à L. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives — "Vérités" mai 1914 — Témoignage de Victor Duparc. — État civil de La Londe.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément