LE FOLL Jean-Marie [LE FOLL Jean, Marie dit Jean-Marie]

Par Nathalie Viet-Depaule

Né le 21 mars 1879 à Belle-Isle-en Terre (Côtes-du-Nord), fils de commerçants, Jean-Marie Le Foll travailla pendant de nombreuses années dans plusieurs usines métallurgiques de la région parisienne. Il se présenta sur la liste socialiste de Saint-Denis (Seine) aux élections municipales de 1908 mais n’entra au conseil qu’en mai 1912 et devint quatrième adjoint. Mobilisé à la fin de l’année 1915, comptable à son retour du front, il fut réélu le 30 novembre 1919 sur la liste de Gaston Philippe et désigné comme premier adjoint. Après le congrès de Tours (décembre 1920), il rallia les rangs du Parti communiste mais le quitta le 28 mars 1924 avec le maire et Émile Bestel. Il participa alors à la création de « l’Union révolutionnaire, Parti d’unité révolutionnaire ». Il brigua, en vain, un nouveau mandat en 1925 puis en 1930 sur liste du Parti d’unité prolétarienne.

Marié le 26 août 1906 à Saint-Denis avec une couturière, Le Foll mourut le 12 janvier 1964 dans sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article117174, notice LE FOLL Jean-Marie [LE FOLL Jean, Marie dit Jean-Marie] par Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10451/76/1. — État civil de Belle-Isle-en-Terre et de Saint-Denis. — Arch. Com. Saint-Denis. — Journal de Saint-Denis, 1er novembre 1914 et 6 décembre 1919. — L’Humanité, 13 décembre 1919. — Germinal, 10 janvier 1920. — Jean-Paul Brunet, Thèse, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément