LE GOFF Marcel [Seine-Inférieure]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 3 février 1896 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 22 mars 1940 au Havre ; grutier ; secrétaire du syndicat des Grutiers du Havre de 1921 à 1936.

À l’initiative de Louis François, toutes les organisations des quais du Havre furent réunis au sein du syndicat général des Ouvriers du port qui vit le jour le 1er janvier 1920 et regroupait sept sections : les Dockers, les Dockers-Charbonniers, les Camionneurs, les Commis auxiliaires, les Voiliers, les Employés de magasins et les Grutiers

Fils d’un journalier originaire des Côtes-du-Nord, Marcel Le Goff eut une conduite héroïque pendant la Grande Guerre et fut décoré de la Croix de guerre et de la Médaille militaire. Après sa démobilisation en 1919, il fut embauché comme grutier sur le port du Havre.

Il fut élu secrétaire de la section des Grutiers le 4 novembre 1921, alors que la scission entre majoritaires et minoritaires de la CGT paraissait inévitable. Devant le fait accompli en janvier 1922, la plupart des organisations, fortement marquées par l’anarcho-syndicalisme, hésitèrent pendant deux mois à rejoindre la CGTU. Les Grutiers avaient choisi, ils quittèrent le SGOP (syndicat général des ouvriers du port) pour redevenir un syndicat à part entière et rejoindre dès janvier 1922 la nouvelle Confédération unitaire. Le Goff en fut le principal artisan et il dirigea le syndicat unitaire jusqu’en 1926 (avec une interruption en octobre 1925 pour raison de santé).

La donne devait encore changer en 1924, lorsque la majorité des syndicats adhérents à l’Union locale unitaire du Havre, dirigée de main de maître par Jean Le Gall, supportant de moins en moins les directives politisées de la CGTU, votèrent le passage à l’autonomie. Le Goff et les"Grutiers" ne suivirent pas.

La riposte des Unitaires orthodoxes survint deux plus tard par la voie d’une réorganisation générale : en 1926, les Unions départementales de Seine-Inférieure t de l’Eure fusionnèrent au sein de la 19e Union régionale et une nouvelle Union locale vit le jour au Havre dirigée par Henri Gautier et un groupe de jeunes communistes. Cette fois-ci les membres du syndicat des Grutiers, restés majoritairement anarcho-syndicalistes votèrent le passage à l’autonomie. Marcel Le Goff fut leur secrétaire de 1926 à 1936.

Marcel Le Goff s’était marié au Havre le 3 août 1918 avec Marguerite Lessilour et ils y habitaient 50 rue Malherbe en 1924.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article117301, notice LE GOFF Marcel [Seine-Inférieure] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 juin 2020, dernière modification le 23 novembre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13041. — Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 547 divers, 4 MP 60, 4 MP 62 Syndicats Le Havre, État civil, Registre matricile militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément