LE GOFF Marcel, Léon, Marie

Né le 5 décembre 1901 à Plufur (Côtes-du-Nord) ; ingénieur ; syndicaliste ; militant communiste des Hautes-Pyrénées ; résistant ; maire-adjoint de Tarbes.

Fils de François Le Goff et de Yvonne Le Guent, instituteurs, Marcel Le Goff, ingénieur à l’Alsthom de Tarbes (Hautes-Pyrénées), s’était marié le 16 décembre 1930 à Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis) avec Suzanne Kervarec. En 1936, il était secrétaire du syndicat CGT des ingénieurs et techniciens des Hautes-Pyrénées. En 1937, il assurait le secrétariat administratif de l’Union départementale CGT.

Après juillet 1940, il participa à la reconstitution clandestine de l’UD et appartint au mouvement « Libération ». Désigné en 1943 comme chef départemental des Mouvements unis de la Résistance des Hautes-Pyrénées, il mena également des actions de résistance dans les départements du Lot et du Lot-et-Garonne.

À la Libération, Le Goff fit partie du Comité départemental de libération et compta parmi les membres du conseil municipal provisoire de Tarbes. Le 22 avril 1945, il fut élu maire adjoint communiste jusqu’en avril 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article117314, notice LE GOFF Marcel, Léon, Marie, version mise en ligne le 9 juillet 2018, dernière modification le 21 août 2018.

SOURCES : La Bigorre socialiste, 8 mai 1938. — Renseignements communiqués par la mairie de Tarbes, le 20 février 1984. — État civil en ligne cote Plufur, Naissances, 1900 - 1905, vue 56.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément