LEHEMBRE Floris, Amédée

Par Odette Hardy-Hémery

Né le 20 janvier 1920 à Roubaix (Nord), fusillé le 1er juillet 1942 au fort du Vert-Galant à Wambrechies (Nord) ; employé de préfecture ; militant communiste du Nord ; membre de l’Organisation spéciale (OS).

Floris Lehembre était le fils d’un porteur de pain, sous les drapeaux lors de la naissance de son fils, et d’une confectionneuse. Membre des Jeunesses communistes à partir de 1936, il participa à la reconstitution clandestine de son organisation vers juillet 1940 en compagnie de René Denys. Il appartint à l’équipe qui, durant l’automne 1940, transporta dans les champignonnières situées près de la porte de Béthune à Lille des armes ramassées sur les lieux de la guerre récente. Par la suite, il fournit aux membres de l’OS de fausses cartes d’identité.
Dans la nuit du 5 au 6 mars 1942, il participa au vol d’une ronéo à la préfecture de Lille. Le 20 août suivant, sous la conduite et sous la surveillance de Jean Bracq et de Charles Gawlowicz, il abattit un militaire allemand dans la rue de Roubaix à Lille, près de la place des Reigneaux. Il demanda à passer dans la clandestinité mais, dès le 19 mai 1942, il fut arrêté à son domicile.
Détenu à la maison d’arrêt de Loos, quartier allemand, il a été fusillé le 1er juillet 1942 avec Charles Gawlowicz, Florent Debels et Alexandre Bouchat.
Il s’était marié le 24 janvier 1942 à Lille avec Suzanne Brion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article117440, notice LEHEMBRE Floris, Amédée par Odette Hardy-Hémery, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 8 février 2021.

Par Odette Hardy-Hémery

SOURCES : Arch. Dép. Nord, 1 W 1345 et 1 W 1495. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément