LE JAMBLE Charles, Auguste, Émile

Par Jean-Jacques Doré

Né le 22 juillet 1863 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; voilier ; secrétaire du syndicat CGT des Voiliers du Havre de 1902 à 1909 puis de 1917 à 1920 ; trésorier de l’Union locale du Havre de 1912 à 1914.

Fils d’un voilier, Charles Le Jamble, secrétaire du syndicat CGT des Voiliers du Havre de 1902 à 1910, fut délégué au XVIIIe congrès national corporatif - 12e de la CGT - (Le Havre, 16-23 septembre 1912. Il participa également au congrès constitutif de l’Union départementale de Seine-Inférieure tenu au Havre le dimanche 19 octobre 1913, puis au 2e congrès réuni à la Maison du Peuple de Rouen le 22 mars 1914 où il figurait parmi les membres de la commission de révision des statuts.

En février 1912, il fut élu trésorier de l’Union locale du Havre dont le bureau comprenait aussi Henri Vallin (secrétaire), Yves Lefolle (souvent noté Le Foll, secrétaire adjoint) et Eugène Dehais (trésorier adjoint) ; l’Union comptait alors 10 000 membres répartis en 23 syndicats.

Avec Henri Coupard et Alexandre Rochard, il redonna vie au syndicat des Voiliers en 1917 dont il prit la direction de 1917 à 1919, date à laquelle il fut en butte à de sévères critiques sur sa gestion financière de l’Union locale d’avant-guerre. Il resta néanmoins en poste pour conduire les négociations qui aboutirent à la création du syndicat général des Ouvriers du port du Havre le 1er janvier 1920 qui unissait sept syndicats, les Voiliers, les Dockers, les Camionneurs, les Dockers-Charbonniers, les Commis auxiliaires, les Grutiers et les Employés de magasins représentant 1 741 adhérents en 1921 (voir Louis François)

Le Jamble, évincé du secrétariat de la section des Voiliers en 1921 (remplacé par Auguste Bellet), siégea néanmoins au conseil syndical de la nouvelle organisation en 1920 et devint même trésorier adjoint du bureau du syndicat général qui comprenait en outre Louis François (secrétaire), Auguste Sénécal (secrétaire adjoint), Guillaume Le Moal (trésorier) en 1921.

Réélu trésorier adjoint après que le syndicat général eut adhéré à la CGTU début 1922, il fut nommé délégué permanent au pont n°3, principal point d’embauche des dockers avec pour mission de recouvrer les cotisations syndicales. Alors que les Voiliers quittaient le syndicat général unitaire pour l’autonomie, Charles Le Jamble abandonna ses charges le 9 novembre 1922 à l’âge de 59 ans. En guise d’épitaphe syndicale, le commissaire central concluait : « il a longtemps milité, mais son action a été, pour ainsi dire, quasi nulle ».

Le Jamble s’était marié au Havre avec Marie Letendre le 17 janvier 1917.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article117476, notice LE JAMBLE Charles, Auguste, Émile par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 août 2020, dernière modification le 7 août 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, Sûreté générale, rapports sur les dockers du Havre, 10 MP 1408 Bureaux syndicaux 1918-1919, 4 MP 1810 réunions syndicales Le Havre 1919-1925, 2 Z 8489 Syndicats du Havre. — "Vérités" novembre 1913 — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément