LESAINT Albert, Georges

Par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule

Né le 6 août 1899 à Paris (XIVe arr.) fils d’un cocher-livreur natif aussi de Paris et d’une journalière, Albert Lesaint, ouvrier électricien, vint s’installer à Bagneux (Seine) avec ses parents pendant la Première Guerre mondiale. Son père, Eugène Lesaint, fit partie de la liste d’Union républicaine démocratique élue le 7 décembre 1919 et siégea jusqu’en 1925. Albert Lesaint adhéra au Parti communiste et compta parmi les militants locaux actifs. Il fut candidat, en vain, lors des élections complémentaires de juillet-août 1926, et au scrutin de 1929. Il entra au conseil municipal le 12 mai 1935 sur la liste antifasciste conduite par René Cros* et Théodore Petit*. L’assemblée municipale le choisit comme troisième adjoint et le délégua aux élections sénatoriales de 1935 et 1938.

Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 29 février 1940 pour appartenance au Parti communiste. On ignore exactement ce qu’il fit durant la guerre, les différentes sources se contredisant. En mai 1941, il paraissait avoir cessé toute activité politique mais, à la Libération, il fut présenté comme un ancien « interné » politique et appartint au comité local de Libération. Toutefois, selon le témoignage de Louis Chiquois*, Albert Lesaint aurait repris la mairie avec d’autres anciens conseillers municipaux et aurait représenté le Parti communiste au sein du premier comité local de Libération mais, il aurait été écarté pour avoir signé un document favorisant sa sortie du camp de Pithiviers (Loiret).

Il s’était marié à Paris (XVe arr.) en 1922 avec une modiste, et avait eu une fille. Veuf, il se remaria à Bagneux en 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article118174, notice LESAINT Albert, Georges par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Arch. PPo 101. — Arch. Dép. Seine, DM3 ; versements 10451/76/1 et 10441/64/2. — État civil. — Témoignage de Louis Chiquois.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément