LESTOCLET Gaston, Henri

Par Daniel Grason

Né le 5 août 1910 à Paris (XVIIIe arr.), mort le 30 juillet 1974 à Saint-Sébastien-de-Morsent (Eure) ; plombier ; communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Gaston Lestoclet effectua son service militaire comme soldat dans l’artillerie. Marié, père de deux enfants, la famille demeurait 8 passage Kracher, Paris XVIIIe arr. Il exerçait la profession de plombier.

Il arriva en Espagne le 7 février 1937, fut incorporé le 22 dans la XIVe Brigade internationale, appartint comme sergent à un groupe d’artillerie. Il bénéficia d’une permission, revint combattre le 10 novembre 1937. Il fut rapatrié le 21 janvier 1939.

Lors de la déclaration de guerre, il fut mobilisé du 8 septembre 1939 au 5 août 1940. À son retour, il demeurait 21 bis passage Léon, Paris XVIIIe arr., puis 7 Rue Berzélius, Paris XVIIe avec Yvonne une amie.

Une lettre anonyme parvint en janvier 1943 à la préfecture de police avec des fautes d’orthographes à presque tous les mots. Gaston Lestoclet était décrit comme un communiste acharné recherché par le Parquet de la Seine, et certainement armé. En fait, il travaillait depuis plusieurs mois pour l’organisation Todt à Metz (Moselle), puis à partir du 14 mai 1943 en Allemagne.

Les Renseignements généraux ouvrirent une enquête, elle ne permit pas d’établir qu’il avait des opinions communistes. Un inspecteur nota que le couple sans travail vécut dans « des conditions assez misérables ». L’amie de Gaston Lestoclet marchande de quatre saisons vendit des produits à la sauvette. Depuis qu’il travaillait en Allemagne, envoyait des mandats, elle cessa son activité illégale. En conclusion, l’inspecteur écrivit dans son rapport du 30 juillet 1943 qu’il n’était pas recherché par le Parquet, la dénonciation était qualifiée de « fantaisiste ».

Gaston Lestoclet mourut le 30 juillet 1974 à Saint-Sébastien-de-Morsent (Eure).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article118261, notice LESTOCLET Gaston, Henri par Daniel Grason, version mise en ligne le 15 octobre 2012, dernière modification le 29 novembre 2015.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. AVER. – RGASPI 545.6.1039 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine, fiches individuelles 31 décembre 1937 ; RGASPI 545.6.45. – Arch. PPo., 77W 498. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément