LIOUX Marguerite, Marie, Eugénie, Anna, épouse THUAUDET

Par Jacques Omnès

Née le 5 juillet 1890 à Niort-la-Fontaine (Mayenne) ; institutrice ; militante syndicaliste en Mayenne.

Fille d’Eustache Lioux, greffier de justice, et d’Eugénie Bion, Marguerite Lioux devint institutrice dans son village natal.
Elle fut désignée trésorière du syndicat des instituteurs et institutrices de la Mayenne lors de sa reconstitution le 3 avril 1919 sous le nom de syndicat des membres de l’Enseignement laïque. Reconduite dans sa fonction lors de l’assemblée générale du 23 mai 1920, elle fut désignée, le 16 juin 1921, avec Alphonsine Gaumert, comme candidate au conseil départemental de l’enseignement primaire parce qu’elles étaient poursuivies en correctionnelle pour leurs activités syndicales. Le 7 juillet, Marguerite Lioux fut élue avec 261 voix sur 424 votants. Au début de janvier 1922, à la demande de la Fédération nationale des instituteurs et de la Fédération des amicales, elle démissionna, en même temps que trois autres conseillers départementaux, pour protester contre la révocation de Marthe Bigot. Elle fut réélue le 22 février 1922 avec 313 voix sur 360 votants.

Marguerite Lioux avait épousé le 31 mars 1921 à Niort-la-Fontaine, l’instituteur de Bonchamps-lès-Laval, Gaston Thuaudet (1893-1982).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article118653, notice LIOUX Marguerite, Marie, Eugénie, Anna, épouse THUAUDET par Jacques Omnès, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Jacques Omnès

SOURCES : Arch. Dép. Mayenne, 1 W 2892 ; état civil. — L’Émancipation de l’instituteur, 1919-1922. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément