LORIN Pierre, Henri. Pseudonyme : Martin

Par Claude Pennetier

Né le 26 mars 1901 à Essonnes (Seine-et-Oise), mort le 24 juillet 1971 à Millau (Aveyron) ; dessinateur industriel dans la métallurgie ; secrétaire de la région communiste parisienne.

Fils d’un employé de commerce et de mère « sans profession », Pierre Lorin, dessinateur industriel, milita à Essonnes. Il fut, de 1925 à 1930, secrétaire du 1er rayon de la 4e Entente des Jeunesses communistes. Délégué au congrès contre la guerre qui se tint, cette année-là à Paris, en juillet, il fut appréhendé, le mois suivant, pour avoir distribué des tracts communistes intitulés "Hardi les jeunes".

En 1930, militant de l’union syndicale des travailleurs de la Métallurgie et secrétaire du 6e rayon, il entra au bureau du secrétariat de la Région parisienne du Parti communiste. Réélu en 1931 aux côtés de Léon Bonefons*, il fut chargé, en 1932, de diriger "l’appareil illégal". En fait il y travaillait depuis 1930 comme en témoigne une commande 25 ouvrages « Les coulisses de la Sûreté » de Victor Serge pour « ses types des régions ».

En désaccord avec le PC, en 1935, il se retira à La Seyne (Var) où il fut embauché comme contrôleur dans un établissement industriel.

Il s’était marié le 19 juillet 1930 à Paris (XVIIIe arr.) avec Divojra Girsfeld dont il divorça en septembre 1945 ; il se remaria le 27 mars 1947 avec Marie, Anna Salvat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article118914, notice LORIN Pierre, Henri. Pseudonyme : Martin par Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 496 270 8496. — Arch. Nat. F7/13090, 13184. — Arch. PPo. — Etat civil de Corbeil-Essonnes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément