LOTTE François

Par Jacques Blanchard

Né le 20 mars 1866 à Lorigné (Deux-Sèvres), mort le 23 mai 1950 à Brioux-sur-Boutonne ; instituteur ; militant syndicaliste

Fils d’un domestique agricole, François Lotte prépara le concours d’entrée à l’École normale de Parthenay tout en gardant les vaches. Il fut reçu premier et fit partie de la promotion 1881-1884. Il exerça ses fonctions d’instituteur dans les Deux-Sèvres, à Bressuire, à Beaulieu-sous-Parthenay, Lorigné, enfin à Brioux de 1899 jusqu’à sa retraite vers 1920.

Tout au long de sa carrière, il aida les paysans à s’instruire en leur donnant des cours du soir ou des leçons. Si, pendant sa classe, il gardait une stricte neutralité, il ne craignait pas d’exprimer ses opinions auprès de ses concitoyens.

Vers 1900 et jusqu’en 1912 au moins, il fut président de l’Association amicale des membres de l’Enseignement primaire public et laïque des Deux-Sèvres, qui eut comme trésorière Isaure Rousseau de Cherveux. Cette amicale fut remplacée, en 1905, par le syndicat des institutrices et instituteurs des Deux-Sèvres.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article118950, notice LOTTE François par Jacques Blanchard, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jacques Blanchard

SOURCES : Bulletin de l’Association amicale des membres de l’enseignement primaire public laïque, mars 1912. — Enquête auprès d’anciens élèves et d’instituteurs.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément