LOUSTALOT Marcel, Léon, Louis, Élisée

Par Jean-Claude Paul-Dejean

Né le 15 février 1893 à Pau (Basses-Pyrénées), mort le 28 avril 1972 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) ; maire socialiste de Saint-Martin-de-Seignanx (Landes).

Petit-fils et fils de députés des Landes, Marcel Loustalot, propriétaire terrien, vint à la politique après la Première Guerre mondiale ; il était mutilé, titulaire de la Croix de guerre et chevalier de la Légion d’honneur.

En 1929, à la tête d’une liste cartelliste, où figuraient trois membres du Parti SFIO, il fut élu conseiller municipal et maire de Saint-Martin-de-Seignanx.

Marcel Loustalot adhéra à la SFIO en 1930 et assuma la responsabilité du secrétariat fédéral jusqu’en 1933. Il représenta son parti aux élections au conseil général dans le canton de Saint-Martin-de-Seignanx mais fut battu malgré le report sur son nom de la grande majorité des voix communistes. Conseiller d’arrondissement du canton, il fut candidat dans la circonscription de Dax pour les élections législatives de 1936. Il obtint 2 301 voix, 11 % des suffrages exprimés et se désista pour le député sortant radical-socialiste, Robert Lassalle.

Facilement réélu en 1935, il abandonna ses fonctions de maire en 1941.

Marié en 1919 à Cauderan (Gironde) et en 1947 à Biarritz, il y mourut le 28 avril 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119019, notice LOUSTALOT Marcel, Léon, Louis, Élisée par Jean-Claude Paul-Dejean, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par Jean-Claude Paul-Dejean

SOURCES : Le Travail. — La Dépêche du Midi. — Le TravailleurLandais. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément