LUC Albert

Par Jean Pierre Besse

Né le 28 mars 1871 à Béthisy-Saint-Pierre (Oise), mort le 2 août 1954 à Saintines (Oise) ; ouvrier à la manufacture d’allumettes ; militant syndicaliste et socialiste de l’Oise ; maire de Saintines ( 1936-1947).

Fils de manouvrier, Albert Luc fut manœuvre à la manufacture d’allumettes de Saintines et secrétaire du syndicat des allumetiers de 1900 à 1910.

Candidat à trois reprises (1904, 1908 et 1912) aux élections municipales dans cette commune, il fut élu sous l’étiquette socialiste SFIO au deuxième tour en 1912.

Après la Première Guerre mondiale, il fut l’un des dirigeants du groupe socialiste SFIO qui, le seul dans le département, se prononça à l’unanimité contre l’adhésion à la IIIe Internationale. Régulièrement élu conseiller municipal de Saintines entre les deux guerres, il occupa pendant toute cette période le poste de premier adjoint. Lors du décès du maire Collas en mai 1936, il fut élu maire.

Réélu maire en mai, 1945, il ne se représenta pas aux élections de 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119071, notice LUC Albert par Jean Pierre Besse, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 15 août 2011.

Par Jean Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, série M et W — Le Franc-Parleur de l’Oise, 1919 - 1923.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément