LUSSIAA-BERDOU Pierre, André

Par Jacques Girault

Né le 14 juillet 1912 à Bordeaux (Gironde), mort le 5 février 1995 à Vernouillet (Eure-et-Loir) ; professeur ; militant syndicaliste.

Fils d’un restaurateur qui mourut dans les combats de la Première Guerre mondiale, André Lussiaa-Berdou, pupille de la Nation, passa sa jeunesse à Bordeaux et entra à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm en 1932, dans la section « sciences ». Il assura le secrétariat à la propagande dans le bureau provisoire constitué en prévision de la conférence nationale d’unité des syndicats d’enseignants convoquée à Paris le 24 décembre 1933 (voir Georges Fournial). De sensibilité communiste, il inspira avec son condisciple Jean Daudin la formation du comité antifasciste de l’ENS avec Robert Bouvier.

Agrégé de mathématiques en 1939, il fut nommé professeur aux lycées Malherbe à Caen (Calvados), de Saint-Etienne (Loire) puis fut intégré dans le cadre parisien au lycée Charlemagne, affecté à l’annexe du Raincy. Il était membre du Syndicat national de l’enseignement secondaire après la guerre.

Il se maria en janvier 1936 à Paris (XIIIe arr.) avec Annette Loule, fille d’un couple de professeurs, militante syndicaliste. Ils eurent trois enfants et habitaient Villemomble après la guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119203, notice LUSSIAA-BERDOU Pierre, André par Jacques Girault, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 9 août 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 30129 B (dossier A. Lussiaa Berdou). - Arch. PPo. 304. – DBMOF, notice non signée. — Note de Maxime Ravel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable