BONNET Jean-Pierre

Par Guy Herbreteau

Né le 16 août 1939 à Libourne (Gironde) ; cantonnier, puis visiteur de gare, puis agent de conduite ; secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Montréjeau (Haute-Garonne) jusqu’en 1970 ; trésorier du secteur de Toulouse à partir de 1983 ; maire communiste de Lestelle (Haute-Garonne) depuis 1995.

Issu d’une famille de deux enfants dont le père est « mort pour la France » le 30 septembre 1944 et dont la mère n’exerçait pas d’activité professionnelle, Jean-Pierre Bonnet débuta son activité professionnelle comme apprenti ajusteur aux établissements Morane-Saulnier à Ossun (Hautes-Pyrénées), puis il passa un CAP « accéléré » de plomberie.
Il entra aux chemins de fer en avril 1958 comme auxiliaire cantonnier au service Voie et bâtiments au Bourget (Région SNCF Paris-Nord). Il obtint sa mutation pour Montréjeau (Haute-Garonne) en 1963, après avoir accompli vingt-huit mois de service militaire. Commissionné après avoir travaillé pendant six mois comme cantonnier auxiliaire au Bourget, il sera cantonnier en 1958 puis cantonnier poseur en 1963 à Montréjeau. En 1965, il devint élève visiteur au poste de visite Matériel et traction (MT) de Montréjeau et fut nommé visiteur de gare en 1969. En 1970, il fut muté au dépôt de Toulouse comme agent de conduite.
Il adhéra à la CGT le jour même de son embauche. Il devint secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Montréjeau jusqu’en 1970, puis membre du bureau de secteur à partir de 1972 et du secrétariat de secteur de Toulouse en 1983. Dans cette instance, il assuma la responsabilité de trésorier du secteur.
Suite à sa mutation au service MT (le poste de visite de Montréjeau dépend de l’Entretien de Toulouse), il fut élu délégué au comité mixte de l’Entretien de Toulouse où il ravit le 4e siège de titulaire aux dépens de la CGT-FO. Il fut également élu au comité régional des activités sociales de Toulouse en 1974, puis suppléant au comité central des activités sociales.
Dans le cadre de ses activités syndicales, il fut particulièrement marqué par Michel Bordenave qui « a été le guide, le frère, presque le père de [s]on éducation syndicale et politique ».
Militant politique, Jean-Pierre Bonnet adhéra au PCF. Il fut secrétaire de cellule à Lestelle (Haute-Garonne) puis secrétaire de la section de Saint-Martory (Haute-Garonne). Élu conseiller municipal en 1983 à Lestelle, il devint maire adjoint en 1989, puis maire en 1995 et réélu en 2001. Il fut aussi candidat quatre fois aux élections cantonales.
Marié avec une femme qui n’exerça pas d’activité professionnelle, il est père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1194, notice BONNET Jean-Pierre par Guy Herbreteau, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 21 mars 2012.

Par Guy Herbreteau

SOURCE : Renseignements communiqués par Jean-Pierre Bonnet.

ICONOGRAPHIE : IHS Toulouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable