MAGNENOT François, Yves, Alix

Par Yves Claude Lequin

Né le 19 mai 1895 à Chilly-le-Vignoble (Jura), mort le 29 mai 1969 à Dole (Jura) ; instituteur dans le Jura ; militant syndicaliste de la FUE, militant communiste.

Ses parents, Xavier Magnenot, et Marie, Julie Jonas, étaient de modestes cultivateurs. François Magnenot entra à l’École normale d’instituteurs d’où il sortit en 1914. Il fut aussitôt mobilisé. Grièvement blessé à la main droite, il fut réformé et nommé instituteur à Champagnole. En 1917, il s’engagea à nouveau. Il aurait combattu en Serbie, dans l’aviation.

Après la guerre, le 7 août 1920, il épousa à Plancy (Aube), Cécile Ranglanet. Il reprit son métier d’instituteur dans le Jura, notamment à Montholier, près de Poligny. Bien que catholique pratiquant, il milita dans le syndicalisme unitaire puis adhéra au Parti communiste. Dans son métier, il fut l’un des pionniers de l’utilisation de la photographie et du film et fonda une coopérative de cinéma scolaire et populaire qui fut mise sous séquestre par Vichy.

François Magnenot fut, à partir de 1929, secrétaire départemental du syndicat unitaire de l’enseignement et le demeura sans doute jusqu’en 1931. En 1933, il devint, avec Félix Parnet et Émile Foyet, administrateur de l’Imprimerie coopérative doloise qui venait d’être fondée. En outre, comme on pouvait le lire dans le Semeur ouvrier et paysan du 14 juillet 1934 : "Chargé par le syndicat unitaire de l’Enseignement du travail parmi les paysans, (Magnenot) milite activement en particulier auprès des syndicats paysans d’Oussières et de Villers-les-Bois." A cette époque, il était menacé de sanctions pour n’avoir pas fait classe le 15 mai 1934 et être allé ce jour-là au procès de ses camarades Louis Bougeot et René Lopin. Il fut d’ailleurs muté en 1937 à Authume.

Il assuma des responsabilités à la Fédération communiste du Jura pendant la période de crise qui suivit les départs et exclusions, comme celle de René Lopin, en 1937. En 1939, il quitta le Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119423, notice MAGNENOT François, Yves, Alix par Yves Claude Lequin, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 28 mai 2022.

Par Yves Claude Lequin

SOURCES : Arch. Nat. F7/13749. — Le Semeur ouvrier et paysan, 24 juin et 22 juillet 1933 ; 14 juillet 1934. — Lettre d’Ulysse Guillot, octobre 1974. — Témoignages de la veuve de F. Magnenot, d’André Barthélémy, de Jean Courtois et de Charles Masson.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément