MAHOUY (Madame)

Serveuse ; militante communiste à Paris, opposante à la bolchevisation.

Serveuse à Paris (était-elle la femme de A. Mahouy, chaudronnier ?), Madame Mahouy signa en octobre 1925 la lettre des oppositionnels du PC au Comité exécutif de l’Internationale communiste, dite Lettre des 250.
Membre du 6e rayon du PC de Paris, elle en fut exclue en 1926 en même temps que A. Mahouy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119486, notice MAHOUY (Madame), version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 21 novembre 2020.

SOURCES : Bulletin communiste n° 14, 22 janvier 1926, p. 214 (Lettre des 250) et p. 222. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément