MAÎTRE Pierre

Par Michaël Boudard

Né le 21 juillet 1869 à Ouroux (Nièvre), mort le 1er août 1943 à Ouroux (Nièvre) ; négociant en vins à Ouroux ; radical-socialiste puis socialiste ; maire d’Ouroux (Nièvre) et conseiller d’arrondissement de Montsauche (Nièvre).

Son père était tonnelier à Ouroux (Nièvre) ; Pierre Maître devint négociant en vins dans ce bourg du Morvan et intégra le conseil municipal lors d’élections partielles en novembre 1910. Il était alors radical-socialiste. Après la Grande Guerre, il fut réélu conseiller municipal et devint adjoint au maire en 1919. À la suite des élections municipales de mai 1925, Pierre Maître fut élu maire alors que son adjoint était Henri Matz : les deux hommes poursuivirent leur collaboration jusqu’à la fin de la Troisième République.
En juillet 1925, le radical-socialiste Pierre Maître est élu avec M. Pernet, également radical-socialiste au Conseil d’arrondissement de Château-Chinon pour le canton de Montsauche. Mais, six ans plus tard, Pierre Maître se représenta sous l’étiquette de la SFIO et fut élu comme lors du renouvellement d’octobre 1937 (avec 1 137 voix sur 1 847 suffrages exprimés au second tour). Le second élu de ce canton était Honoré Espérin, maire d’Alligny-en-Morvan, également SFIO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119621, notice MAÎTRE Pierre par Michaël Boudard, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Arch. Nat. F7/13004. — Arch. Dép. Nièvre : état civil d’Ouroux ; M 420 et 421 : élections au Conseil d’arrondissement (1937) ; M 646 : élections municipales d’Ouroux ; série R (classe 1889). — L’Écho du Morvan. — L’Avenir du Morvan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément