MAJUREL Élie, Charles, Moïse

Par Jean Sagnes

Né et mort à Castelnau-le-Lez (Hérault) : 9 février 1889-12 septembre 1962 ; militant socialiste SFIO ; élu député de l’Hérault en1936.

Fils d’un régisseur, Moïse Majurel que son parti présentait comme ouvrier (il était chauffeur mécanicien), appartint, dans les années 1926-1930, à la tendance de gauche du Parti socialiste SFIO, hostile à la participation ministérielle. Mais il était également très opposé à tout rapprochement avec le Parti communiste. En 1932, il fut candidat socialiste aux législatives dans la circonscription d’Orange (Vaucluse). Il obtint 1 546 voix sur 13 782 suffrages exprimés (11,2 %), Daladier étant réélu avec 9 148 voix.

Le 15 janvier 1933, lors d’une élection partielle, il fut élu conseiller municipal de Castelnau-le-Lez. Il devint maire le 29 janvier suivant et fut réélu en 1935. Aux élections législatives de 1936, il fut candidat socialiste dans la 2e circonscription de Montpellier après les refus successifs de J.-B. Séverac, A. Daunis et R. Daumas. Au premier tour de scrutin, il recueillit 5 695 voix sur 16 860 suffrages exprimés, devançant les candidats de l’USR et du PCF mais précédé par le député radical sortant, opposé au Front populaire (6 278 voix). Au second tour, le désistement des candidats de l’USR et du PCF en sa faveur lui permit de l’emporter par 9 941 voix contre 9 180 à son adversaire. En 1938-1939, il signait dans l’Aube sociale, journal de la Fédération socialiste de l’Hérault, une rubrique intitulée "La politique drôle" qui entendait dévoiler les dessous de la vie parlementaire et ne manquait pas d’humour. En 1939, il se prononça pour une position de synthèse entre les tendances Blum et Faure.

Le 10 juillet 1940, il vota les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Il fut exclu du Parti socialiste lors du conseil national tenu les 9-12 novembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119635, notice MAJUREL Élie, Charles, Moïse par Jean Sagnes, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 15 M 78 (Iconographie). — Le Languedoc socialiste, 1926-1930. — L’Aube sociale, 1934-1939. — Le Petit méridional, 1939. — Notes de F. Roux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément