MALLET Robert

Par Claude Pennetier

Né le 5 novembre 1900 à Charenton-le-Pont (Seine), fils d’un boucher, Robert Mallet, technicien électricien, remplaça Émile Pasquier au secrétariat du syndicat des employés et contremaîtres des secteurs électriques de la région parisienne en 1936, quand ce dernier devint secrétaire fédéral.

Cinquième de la liste communiste aux élections municipales des 5 et 12 mai 1935 aux Lilas (Seine), il fut élu en compagnie de Maurice Simonin mais la préfecture annula son élection. R. Mallet entra au conseil à l’occasion d’une élection partielle le 10 juillet 1938.

Mobilisé, il écrivit le 12 janvier 1940 au préfet de la Seine : "Ayant appris par les journaux que le gouvernement demandait la déchéance de tous les élus ex-communistes, je tiens à vous faire connaître que du jour de la signature du pacte russo-allemand j’avais pris la décision de ne plus appartenir à un parti laudateur d’une nation qui avait compromis la cause sacrée de la paix et permettait l’attaque contre notre pays." Il fut cependant déchu de son mandat le 15 février 1940 et interné administrativement le 9 novembre 1940.

Marié en 1923 à Paris (XXe arr.) et en 1929 à Vierzon-Villages (Cher), il mourut le 10 septembre 1957 à Aire-sur-Adour (Landes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119751, notice MALLET Robert par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10441/64/2 n° 26 ; 10451/76/1. — Arch. PPo. 101. — Le Secteur électrique, juin-juillet 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément