MANOURY Louis, Auguste

Par Jean-Jacques Doré

Né le 2 octobre 1893 au Havre (Seine-Inférieure,Seine-Maritime), mort au Havre le 6 mai 1936 ; docker du Havre ; syndicaliste, gérant de Vérités, mensuel de l’Union locale autonome de 1928 à 1935 ; communiste.

Mobilisé en août 1914, décoré de la croix de guerre, il fut blessé par balle et en garda une légère claudication. En mai 1916, il fut détaché aux Tréfileries et laminoirs du Havre.

Membre de la SFIC (PCF) et du CSR (Comité syndicaliste révolutionnaire) du Havre en 1921, Louis Manoury était un ardent partisan de l’adhésion du syndicat des Dockers à la CGTU en 1922. Arrêté pendant les manifestations du 1er mai, il fut condamné à deux mois de prison et 100 frs. d’amende pour coups et blessures à agents.

Lorsque le syndicat des Dockers quitta la CGTU pour l’autonomie, il fut élu délégué à l’Union locale le 10 octobre 1924 ; proche de Jean Le Gall, le secrétaire, qui lui faisait souvent corriger ses discours et ses courriers, Manoury se vit confier la gérance de Vérités l’organe mensuel alors édité par les Autonomes. Nommé en février 1928, il dut laisser son poste à Victor Le Guillermic en avril 1935 à cause de son état de santé.

Louis Manoury habitait 6 rue des Briquetiers au Havre où il mourut le 6 mai 1936.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119878, notice MANOURY Louis, Auguste par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 18 mai 2020, dernière modification le 6 octobre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Mun. Le Havre, microfilm du journal Vérités, cote 4Mi 770. — Arch. Dép. Seine-Maritime Rapports sur les dockers du Havre non classés, 4 MP2800 Les " 1er août" 1929-1933, 2 Z 182.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément