MARCEAU Jean-Marie

Par Michaël Boudard

Né le 12 août 1871 à Larochemillay (Nièvre), mort le 27 juin 1952 à Chiddes (Nièvre) ; maréchal-ferrant ; conseiller d’arrondissement de Luzy (Nièvre).

De parents cultivateurs à Larochemillay, Jean-Marie Marceau exerça d’abord la profession de maréchal-ferrant dans sa commune natale. Après son service militaire (1891-1894) et son mariage en 1895, il partit s’installer dans la commune voisine de Chiddes dont il fut élu conseiller municipal en mai 1908 ; réélu en mai 1912, il devint adjoint au maire.
Jean-Marie Marceau participa à la Grande Guerre entre octobre 1914 et août 1917. Réélu conseiller municipal puis adjoint à Chiddes, il fut également élu au Conseil d’arrondissement de Château-Chinon (canton de Luzy) en décembre 1919.
Rallié au Parti socialiste SFIO, il ne fut pas réélu adjoint à Chiddes en mai 1925 et fut battu lors de l’élection cantonale de juillet 1925 avec son colistier Jean Pauchard. Les deux hommes furent de nouveau candidats SFIO lors du renouvellement cantonal de Luzy en octobre 1931 et ils furent élus de justesse (1 211 voix à Pauchard et 1 176 à Marceau face à leurs deux concurrents, 1 173 et 1 139 voix).
Jean-Marie Marceau ne fit plus partie du conseil municipal de Chiddes après mai 1935 et ne se représenta pas aux élections cantonales d’octobre 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article119977, notice MARCEAU Jean-Marie par Michaël Boudard, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 10 février 2021.

Par Michaël Boudard

SOURCES : : Arch. Dép. Nièvre : état civil de Larochemillay ; M 510 : élections municipales de Chiddes ; série R (classe 1891). — Journaux L’Écho du Morvan, le Journal du Morvan et La Tribune. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément