BONNETERRE Clément

Par Frédéric Stévenot

Né le 19 juillet 1885 à Fourmies (Nord) ; cheminot à la Compagnie du Nord ; communiste ; syndicaliste CGTU

Sous-chef de manœuvre, aiguilleur puis surveillant à la Compagnie du Nord, Clément Bonneterre demeurait à Hirson (Aisne) au 25, rue de la Verrerie.
Au début du mois de décembre 1924, une cellule communiste venait d’être créée à l’usine électrique d’Hirson, à l’initiative de J.-F. Leran, ouvrier électricien. Apprécié de la direction, celui-ci avait déjà réussi à obtenir des avantages professionnels pour les 52 ouvriers de l’entreprise dont il tenta de recueillir l’adhésion au Parti communiste, avec succès. À cette date, le rayon d’Hirson compta 62 adhérents et 12 sympathisants, tous porteurs de cartes. La plupart des membres du groupement étaient des ouvriers de l’usine électrique, des cheminots et des verriers. La réorganisation en rayons et cellules ne semble poser aucun problème.
Parmi les communistes militants, la police retint Clément Bonneterre, trésorier adjoint du syndicat des travailleurs du chemin de fer (CGTU). Il faisait partie de la cellule organisée par Louis Mette à la Cité de Buire (Chemin de fer du Nord), qui rassemblait vingt-deux membres.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1200, notice BONNETERRE Clément par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 mars 2012.

Par Frédéric Stévenot

SOURCE : Arch. Dép. Aisne, 1 M 12, notice Maitron (Arch. Nat. F7/13672, F7/13681).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément