MARET Henri, Anthelme

Par M. Rivollier et Charles Sowerwine

Né le 26 juin 1887 à Brens (Ain) ; mort le 1er août 1969 à Virignin (Ain). Militant syndicaliste, instituteur.

Henri Maret, fils de parents tous deux instituteurs, enseigna à Saint-Rambert (Ain) de 1910 à 1923 et à Artemare (Ain) de 1923 à 1942. Il reçut la Croix de guerre 1914-1918 et fut officier d’académie. Par ailleurs, il était membre de la Libre pensée et franc-maçon (loge d’Ambérieu-en-Bugey du Grand Orient).

Secrétaire général de l’Amicale primaire de l’Ain en 1919, il participa activement à l’organisation du syndicat des instituteurs et devint deuxième secrétaire adjoint lors de sa création, le 19 février 1920, puis secrétaire archiviste en 1921.

Élu par ses collègues membre du conseil départemental de l’Enseignement primaire en 1932, puis en 1935, il entra au conseil syndical dont il fit aussi partie en 1939 et 1940.

Admis à la retraite en 1942, résidant à Virignin, il fut membre puis président du comité local de Libération en 1944. Élu conseiller municipal le 26 avril 1945, il fut maire de la commune du 6 mai 1945 au 5 mai 1953 sous l’étiquette d’une liste de "concentration républicaine", mais il aurait été membre du Parti radical-socialiste.

Ayant démissionné en 1953 pour des raisons familiales, il se représenta et fut réélu conseiller municipal en mars 1959 et redevint maire le 26 mars 1959 ; il démissionna en 1960 pour des raisons de santé, mais resta conseiller municipal jusqu’à sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article120161, notice MARET Henri, Anthelme par M. Rivollier et Charles Sowerwine, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 3 mai 2017.

Par M. Rivollier et Charles Sowerwine

SOURCES : Arch. Dép. Ain, M 772. — Témoignage de sa fille, Madame S. Page. — Arch. SNI de l’Ain. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément