MARTIN Marcel

Par Jean Gaumont

Né le 12 décembre 1885 à Coulommiers (Seine-et-Marne), fils d’instituteurs, Marcel Martin, après des études primaires, fut employé à la sous-préfecture de sa ville natale jusqu’en 1914 puis, en 1917-1918, au ministère des régions libérées. En 1930, il fut élu vice-président pour la CGT du conseil d’administration, avec G. Buisson, de la Caisse des Assurances sociales de la Seine "Le Travail". Il occupa le poste de chef de service des œuvres sociales à l’Office public des habitations de la Seine. Nommé sous-directeur de la Caisse d’assurances sociales de Seine-et-Oise, il en devint directeur en 1935. Relevé de son poste par le gouvernement de Vichy comme franc-maçon, il ne fut pas réintégré après la guerre pour avoir donné un cours aux assistantes sociales.

Il était administrateur principal de l’Association des consommateurs de Coulommiers et membre de la Fédération de Seine-et-Marne créée en 1911. En 1919, sur la proposition d’Henriet, la Fédération de Seine-et-Marne fut rattachée à la fédération parisienne ; Martin la représenta au conseil avec Moussy de la "Prolétarienne de Meaux". Venu habiter Paris, Martin adhéra à l’UDC, dont il fut élu administrateur, puis membre de la commission administrative. Marcel Martin fut nommé directeur adjoint de la Caisse-Inter en juillet 1930 et directeur général à la fin de 1935 avec le soutien d’Henri Sellier.

Il fut président de la Mutualité générale des coopérateurs de Paris, membre de la commission chargée d’enquêter sur la chute de la Banque des coopératives de France (1935), ainsi que du bureau de la commission d’organisation générale du mouvement coopératif. Coopérateur militant de Vincennes, il mourut d’une crise cardiaque, le 21 octobre 1953 à Paris, au sortir d’une conférence En juin 1955, une plaque fut apposée par des militants de Vincennes et des membres de la Sécurité sociale sur le préventorium de Bois-le-Roi, qui porte le nom de Marcel Martin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article120607, notice MARTIN Marcel par Jean Gaumont, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Jean Gaumont

SOURCES : Fonds d’archives J. Gaumont-G. Prache. — Lettres à J. Gaumont, 20 avril 1929, 14 mai 1943. — Informations coopératives, juin 1937. — Le Coopérateur de France (nécrologie), novembre 1953. — Bernard Gibaud, Clément Michel, Comité d’histoire de la Sécurité sociale, 1993.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément