MASBATIN François

Né le 26 janvier 1887 à Limoges (Haute-Vienne), fils d’un maçon, François Masbatin, militant libertaire, succéda le 7 mai 1921 à Léon Bonnet au secrétariat de la Fédération de la Céramique, élu par 483 voix sur 650 votants. Il fut délégué au XVIe congrès de la CGT (Lille, 25-30 juillet) au cours duquel il vota contre le rapport moral. Le syndicat de la Céramique de Limoges rejoignit alors la CGTU. En Haute-Vienne, ce fut le cas de 29 syndicats sur 38. Lors du congrès de l’Union départementale qui se tint le 15 juillet 1923, Masbatin fut le porte-parole de la minorité qui s’opposa en vain à l’adhésion de l’UD à l’Internationale syndicale rouge. Lorsque fin 1924, les libertaires se retirèrent de la CGTU, le syndicat de la Céramique entra dans l’autonomie. Avec les syndicats de la Chaussure, de l’Habillement, de l’Ameublement, ils formèrent une Union syndicale autonome qui dura jusqu’à la réunification de 1935. Mais dès 1926, le syndicat confédéré de la Céramique et le syndicat autonome s’accordèrent pour mener la lutte en commun contre le lock-out patronal.

François Masbatin avait quitté en août 1925 le secrétariat du syndicat de la Céramique pour reprendre sa place à l’atelier. Par la suite, il entra à l’hôtel de ville comme employé du service des eaux.

Masbatin s’intéressait non seulement à l’action syndicale militante mais aux divers problèmes concernant l’industrie de la porcelaine, comme en témoignent ses articles dans le journal syndical l’Ouvrier céramiste. Il collabora à l’Ordre sous la signature de Nitsabam.

François Masbatin s’était marié en 1917, puis en 1919 à Limoges. Il était l’oncle d’Armand Masbatin. Il mourut le 30 mai 1942 dans sa ville natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article120814, notice MASBATIN François, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : M. Laguionie, Les trois CGT, histoire du mouvement syndical à Limoges de 1919 à 1939, Éditions Force ouvrière, s.d. — Notes d’Antoine Perrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément