MAUGARNY Albert [MAUGARNY Camille, Albert]

Par Claude Pennetier

Né le 23 août 1872 à Bagneux (Seine), cultivateur, Albert Maugarny fut l’unique candidat socialiste aux élections municipales de sa commune natale en 1908. Élu, il siégea avec la municipalité radicale de Théodore Tissier. Au renouvellement de 1912, Maugarny refusa de se présenter alléguant la faiblesse du groupe socialiste. L’équipe Tissier soucieuse de le garder dans la municipalité ne présenta qu’une liste de vingt noms (au lieu de vingt-et-un) en précisant : « Le vingt et unième siège est réservé dans notre pensée au citoyen Maugarny qui, s’il renonce à poser sa candidature, n’en appartient pas moins au suffrage universel, maître de disposer de son nom » (affiche électorale) ; il fut élu.

Maugarny avait été délégué au congrès socialiste de la salle Japy (1899) par la 4e circonscription électorale de Sceaux (Seine) sous l’égide du PSR. Après l’unité de 1905, il resta un des principaux animateurs de la section socialiste de Bagneux. En 1920, il s’opposa à l’adhésion à la IIIe Internationale. Tandis que sa section dirigée par René Cros rejoignait presque unanimement le Parti communiste, il demeura à la « vieille maison » puis rompit avec le Parti SFIO à une date inconnue.

Le 12 mai 1935, au second tour des élections municipales, il dirigea sans succès une liste opposée à celle du Front populaire. Il échoua avec 1 040 voix (36,1 % des inscrits).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121141, notice MAUGARNY Albert [MAUGARNY Camille, Albert] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3. — Arch. Com. Bagneux, K I, 174. — Annie Fourcaut, « La conquête d’une municipalité par le PCF au moment du Front populaire : les élections municipales de 1935 à Bagneux », Cahiers d’histoire de l’Institut Maurice Thorez, n° 19, 4e trimestre 1976.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément