MAUMUS Léon, Jean

Par Jean Maitron,Claude Pennetier

Né le 5 juin 1887 à Bouilh-Devant (Hautes-Pyrénées), mort le 16 février 1975 à Tarbes (Hautes-Pyrénées) ; instituteur ; dirigeant de l’Union départementale CGT des Hautes-Pyrénées ; militant socialiste ; résistant.

Fils d’un tailleur et d’une couturière, Léon Maumus appartenait à une famille très pauvre ayant la charge d’une nombreuse descendance. Intelligent et poussé par le curé de son village, il fut admis au collège religieux de Garaisson (Hautes-Pyrénées) mais ne se sentant aucune vocation religieuse, il entra dans l’enseignement par la voie des suppléances et fut rapidement titularisé.

Attiré par le syndicalisme, Léon Maumus était en 1932 secrétaire de la section départementale du Syndicat national (CGT). Marcel Fontan le remplaça en avril 1932. Il redevint secrétaire de la section du Syndicat national des instituteurs en 1935-1936, puis non mobilisé, reprit cette responsabilité en 1939-1940. À partir de décembre 1932, il dirigea Le Syndicaliste des Hautes-Pyrénées, organe de l’Union départementale CGT. Au cours de l’année 1934, Maumus et ses amis Jean Marcheix, Maxime Guilloud entrèrent en conflit avec le radical Georges Serres, secrétaire de l’UD. Lors du congrès du 17 juin, ils opposèrent sans succès une liste au bureau sortant. Au congrès départemental des 19 et 20 février 1938, Maumus présenta un rapport sur les loisirs.

Militant socialiste, Léon Maumus était en 1937 administrateur de la Fédération SFIO et membre du comité de rédaction de la Bigorre socialiste. La même année, il participa au congrès national de Marseille. Il désapprouva en 1938 les prises de position de la Gauche révolutionnaire, majoritaire dans les Hautes-Pyrénées. En 1939, il conserva sa fonction d’administrateur fédéral. Voir Bernard Cazaubon.

Après l’exclusion des communistes de la CGT, il dirigea l’Union départementale avec André Fourcade et Marcel Le Goff, puis participa à la Résistance sous le pseudonyme de Grégoire et joua un rôle important aux MUR et dans les FFI

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121165, notice MAUMUS Léon, Jean par Jean Maitron,Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Jean Maitron,Claude Pennetier

SOURCES : Le Syndicaliste des Hautes-Pyrénées, 1932-1935. — Le Syndicaliste d’Armagnac-Bigorre, 1938. — La Bigorre socialiste, 1938-1939. — SHD Vincennes GR 16 P 405056. — Notes de Jacques Girault et de Berthe Ozon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément