MÉLARD Ferdinand , Désiré

Par Odette Hardy-Hémery

Né le 10 juin 1924 à Roubaix (Nord), mort le 1er septembre 1965 à Carvin (Pas-de-Calais) ; tourneur sur métaux ; militant communiste et syndicaliste CGT du Nord ; secrétaire de l’union départementale du Nord ; conseiller municipal de Roubaix.

Ferdinand Mélard était le fils d’un peigneron et d’une doubleuse de Roubaix. Ses parents étaient des sympathisants communistes. Il obtint son CEP et fit une année d’études après ce diplôme pour devenir tourneur sur métaux et fraiseur.
En 1939, il adhéra au syndicat CGT de la métallurgie de Roubaix et en devint secrétaire en 1947. Puis il fut membre du secrétariat de l’union locale CGT de Roubaix puis secrétaire général permanent de cette UL pour devenir membre du secrétariat de l’Union départementale des syndicats CGT du Nord. Responsable des questions d’éducation à l’Union départementale CGT du Nord, il participa à la mise en place du Centre départemental d’éducation ouvrière ou CDEO. Il y tint une place très importante. On leur doit le lancement d’une forte activité sur les questions de la formation des militants et militantes dans le Nord et les départements environnants. Il structura les premiers stages de formation de niveaux élémentaires et moyens dont les sessions de deux semaines à Roncq.

Il fut à la tête des grandes batailles de la CIMA avec Gustave Ansart, du textile avec Jérôme Moërman de la métallurgie roubaisienne et des grandes grèves de 1958.

Ferdinand Mélard eut également d’importantes responsabilités politiques. Adhérent au Parti communiste en février 1946, il fut secrétaire de la cellule locale à Roubaix en janvier 1947, membre du comité et du bureau de section à Roubaix. Il participa à une école fédérale en février 1947 à Anzin puis à une école centrale en 1951. Il fut élu membre du comité fédéral du Nord le 22 février 1953, réélu en 1954, 1956, 1957, 1959, 1961 lors des conférences fédérales. Il ne fut pas représenté en 1963.
Ferdinand Mélard fut conseiller municipal de Roubaix de 1953 à 1959.

Administrateur au conseil d’administration de la Caisse primaire d’assurances maladies de Roubaix, Ferdinand Mélard en fut vice-président de 1947 à 1964 et s’occupa dans ce cadre des dossiers d’accidents du travail.

Il décéda d’un accident de la circulation dans la soirée du 31 août au 1er septembre 1965 au retour d’une réunion dans le Pas-de-Calais.
Il avait épousé le 17 octobre 1944 à Roubaix Micheline Duplat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121508, notice MÉLARD Ferdinand , Désiré par Odette Hardy-Hémery, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 15 février 2012.

Par Odette Hardy-Hémery

SOURCES : Arch. Fédération du Nord du Parti communiste.—Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément