MELCHIOR Gaudérique

Par Balent André

Né le 12 octobre 1862 à Sahorre (Pyrénées-Orientales) ; tailleur d’habits ; militant socialiste puis communiste des Pyrénées-Orientales.

G. Melchior fut élevé dans un milieu clérical. Tailleur d’habits à Perpignan, il fut, en 1895, un des fondateurs de la fédération socialiste des Pyrénées-Orientales (POF). Au moment de la crise de mai 1898 qui secoua la fédération socialiste des Pyrénées-Orientales, il prit parti pour Manalt et refusa de suivre les futurs soutiens roussillonnais de Millerand (cf. Le Roussillon du 17 mai 1898).

Dans la fédération unifiée, il occupa le poste de trésorier fédéral pendant de nombreuses années, mais il joua un rôle assez effacé. Il fut élu membre suppléant des commissions exécutives fédérales élues par les congrès d’Estagel (Unité socialiste, 11 juin 1905), de Perpignan (6 mars 1906) et membre à part entière par celui de Maury (1er avril 1907).

En 1920, il suivit les majoritaires après le congrès de Tours, et adhéra de ce fait au PCF. Aux élections municipales du 6 mai 1929 à Perpignan, il figurait sur la liste du PCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121511, notice MELCHIOR Gaudérique par Balent André, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 15 avril 2016.

Par Balent André

SOURCES : Compère-Morel, Encyclopédie socialiste, Les Fédérations socialistes, Pyrénées-Orientales, op. cit. — Horace Chauvet, La Politique roussillonnaise (de 1870 à nos jours), Perpignan, 1934. — Le Roussillon, 17 mai 1898. — Le Républicain des Pyrénées-Orientales (1898-1902). — Le Socialiste des Pyrénées-Orientales (après 1902).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément