MENU Émile [MENU Philippe, Émile, Henri]

Par Yves Le Maner complété par Rolf Dupuy

Né le 5 décembre 1912 à Paris ; mineur anarchiste et syndicaliste du Pas-de-Calais.

Fils de l’anarchiste Pierre Menu, Philippe dit Émile Menu avait commencé à travailler à la mine dès l’âge de treize ans. Adhérent à la CGT depuis 1927, il fut le secrétaire de la section réunifiée des mineurs d’Harnes de 1935 à 1939. Militant anarchiste au groupe local de l’Union anarchiste dont son père était le secrétaire, il fut également nommé en 1936 secrétaire de la section locale de la Libre Pensée. Il refusait la mobilisation de 1939, mais, pour éviter la prison, dut se résigner à partir. Fait prisonnier avec son unité en mai 1940, il passa cinq ans en captivité en Allemagne.

À la libération et à son retour, il fut nommé secrétaire du syndicat des mineurs de Courrières. En 1947, après que la direction régionale à majorité communiste ait ordonné de travailler le 10 mars 1947, jour anniversaire de la catastrophe de Courrières, il quitta la CGT et rejoignit la CNT. Puis, il adhéra à Force ouvrière dont il fut élu délégué mineur. Il collabora au Monde Libertaire en particulier en mars-avril 1963 lors de la grande grève des mineurs de Lorraine dont il fit le compte rendu dans le n° 90 (mai 1963).


Il s’était marié en 1937 à Harnes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121664, notice MENU Émile [MENU Philippe, Émile, Henri] par Yves Le Maner complété par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 28 août 2013.

Par Yves Le Maner complété par Rolf Dupuy

SOURCES : Entretien avec Émile Menu. — Monde Libertaire, année 1963. — Notes de R. Bianco.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément