MER Georges

Né le 3 décembre 1882, Georges Mer devint docteur en droit. Il travailla d’abord comme surnuméraire de l’enregistrement en 1901, devint receveur en 1906, puis gravit les échelons de la hiérarchie jusqu’au poste de trésorier-payeur général de Seine-et-Oise.

Militant syndical, il créa en mars 1928 la revue l’État moderne, avec M. Guy et Joseph Patouillet, qui parut jusqu’en 1940 et fut, à ses débuts au moins, assez proche des jeunes radicaux. En 1924, il avait collaboré avec Vincent Auriol alors président de la commission du budget à la Chambre. En 1929, il lança sans succès une Ligue de l’État moderne. Trois ans plus tard, il organisa les déjeuners mensuels des Amis de l’État moderne. L’action de G. Mer fut favorisée par Georges Valois qui publia son ouvrage intitulé : Le syndicalisme des fonctionnaires, en 1929, préfacé par Vincent Auriol. Début 1930, les Cahiers bleus de Valois publièrent un second texte de Georges Mer : Le Syndicalisme d’intérêt général... quand même.

Toujours passionné par l’idée de réforme de l’État, Georges Mer publia en 1934 Réforme de la constitution, réforme de l’administration, réforme du budget, le grand chantier économique (Sirey).

Il occupa en novembre 1936 la fonction de secrétaire général au ministère des Finances.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121675, notice MER Georges , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCES : G. Unvillier, « La Presse administrative », La Revue administrative, 1975. — P. Olivera, La librairie Valois (1928-1932), Mémoire IEP, 1989.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable