MERLEN Paul

Par Yves Le Maner

Né le 11 septembre 1894 à Rinxent (Pas-de-Calais), mort le 1er octobre 1968 à Lille (Nord) ; ouvrier métallurgiste, employé de coopérative ; syndicaliste et militant communiste ; secrétaire du syndicat régional des Métaux du Nord (CGTU).

Ouvrier mouleur, Paul Merlen abandonna ce métier au début des années vingt pour entrer comme contrôleur à la coopérative générale de l’Artois à Arras (Pas-de-Calais). Militant communiste de la première heure, domicilié à Saint-Laurent-Blangy, commune industrielle de la banlieue d’Arras, il y assura la direction de plusieurs syndicats locaux affiliés à la CGTU à partir de 1922. En 1925, il était trésorier du syndicat du Bâtiment et secrétaire du syndicat des Métaux.

Vers 1927, Paul Merlen décida de reprendre son premier métier et entra dans une fonderie de Seclin (Nord). Dès novembre 1928, il fut élu secrétaire du syndicat CGTU des Métaux de Lille, en remplacement d’Albert Félicien, démissionnaire. Devenu l’un des adjoints de Gilbert Declercq , il connut une promotion rapide au sein des organisations communistes du Nord. En 1932, il cumulait les fonctions de secrétaire du syndicat régional unitaire des Métaux du Nord, de secrétaire du comité régional des chômeurs et de secrétaire de l’Union locale CGTU de Lille. Cette même année, il fut candidat aux élections législatives dans la 3e circonscription de Lille.

En 1940, Paul Merlen participa, aux côtés de Martha Desrumeaux, à la reconstitution de l’organisation clandestine du PC et prit une part active à la Résistance. Après 1945, il fut pendant plusieurs années secrétaire départemental de l’ARAC pour le Nord. Réduit au chômage, il travailla comme manœuvre au quotidien communiste régional Liberté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article121810, notice MERLEN Paul par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 18 mars 2021.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 35/8, M 154/191 et M 595/58. — Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 2387. — Renseignements communiqués par C. Cassier. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément