MIANNAY Olivier, Emmanuel, François

Par René Crozet, Jacques Girault Claude Pennetier

Né le 15 juin 1893 à Alléry (Somme), mort le 12 juin 1956 à Bois-Guillaume (Seine-Maritime) ; instituteur en Seine-Inférieure/Maritime ; militant syndical et mutualiste ; militant socialiste, maire de Malaunay.

Fils d’un domestique devenu bûcheron puis cultivateur et d’une ouvrière tisseuse, Olivier Miannay fréquenta l’école primaire supérieure de Corbie (Somme) afin de préparer le concours d’ingénieur des Arts et Métiers. A 17 ans, après la mort de son père, il devint répétiteur des écoles à Paris. Tout en travaillant, il poursuivit ses études et milita au groupe des étudiants socialistes avec Marcel-Edmond Naegelen*.

Miannay devint instituteur en Seine-Maritime en 1912. Venant tout juste d’accomplir son service militaire quand commença la guerre de 1914-1918, il fut mobilisé avec le grade de sergent-major. Blessé en 1915 et en 1916, il perdit un oeil et fut réformé à 72 %. Cependant en 1917, il s’engagea et termina la guerre comme lieutenant. Il se maria en mai 1917 à Auxerre (Yonne) avec une institutrice, fille d’un galochier.

Après l’armistice, Miannay fut renommé instituteur à Neufchatel-en-Bray et créa la Mutuelle des anciens combattants du canton ainsi qu’une coopérative. Militant syndical chez les instituteurs, il soutint la grève des cheminots de 1919 et les emprisonnés de Dieppe comme Briard. En 1923, nommé à Saint-Romain-de-Colbasc. directeur du cours complémentaire, il y créa une section socialiste, puis une autre à Malaunay où il fut nommé directeur d’école en 1937.

Enseignant au Grand-Quevilly (1945-1946) puis à Deville-les-Rouen, il milita au Syndicat national des instituteurs. Conseiller syndical du SNI, avant la guerre, le 30 décembre 1945, il fut élu à la commission nationale des conflits et fut reconduit par la suite dans ces fonctions. De 1946 à 1950, secrétaire départemental du SNI, il fut élu au Conseil départemental de l’enseignement primaire, à la Commission administrative paritaire départementale et au Comité technique paritaire. Il assura aussi les fonctions de secrétaire général de la Fédération des œuvres laïques après 1950.

Membre du réseau Libération-Nord durant l’Occupation, il devint maire de la commune de Malaunay le 13 mai 1945 et fut réélu à ce poste en 1947 et 1953. Membre du bureau et du secrétariat fédéral du Parti socialiste SFIO, il était, à sa mort en juin 1956, secrétaire fédéral adjoint de Seine-Maritime.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article122071, notice MIANNAY Olivier, Emmanuel, François par René Crozet, Jacques Girault Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 mai 2012.

Par René Crozet, Jacques Girault Claude Pennetier

SOURCES : Documentation MGEN. — La République de Normandie 15 juin 1956. — DBMOF, notice rédigée par Cl. Pennetier. — Renseignements communiqués par la mairie de Malaunay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément