MICHAUD [CFTC]

Ouvrier métallurgiste ; syndicaliste CFTC de la région parisienne ; secrétaire général de la Fédération des syndicat professionnels de la Métallurgie (CFTC).

Depuis septembre 1920 au moins, Michaud était secrétaire général de la Fédération des syndicats professionnels de la Métallurgie, affiliée à la CFTC. En novembre de la même année, il fut nommé, au titre de la CFTC, au Conseil supérieur de l’enseignement technique.

Puis, il devint président de sa fédération.

Il prit part, en février 1921 à Gand (Belgique) à une rencontre avec des syndicalistes belges et néerlandais de sa branche professionnelle. Cette réunion eut pour objet la mise en place d’une convention collective pour les travailleurs émigrés et pour jeter les bases d’une internationale professionnelle chrétienne dans le secteur de la Métallurgie.

En juin ou juillet 1921, il fut élu au Conseil supérieur du travail.

L’année suivante, du 22 au 24 juin, il figura parmi les membres de la délégation confédérale CFTC qui prit part à Innsbruck (Autriche) au congrès de la CISC (Confédération internationale des syndicats chrétiens).

A l’automne 1922, Michaud devint vice-président de la CFTC, fonction qu’il occupait encore au cours à la fin de l’année 1923. Par la suite, il fut remplacé par Charlemagne Broutin au poste de président de la Fédération CFTC de la Métallurgie.

Il fut également secrétaire général des syndicats ouvriers de la région parisienne pendant quelque temps.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article122092, notice MICHAUD [CFTC], version mise en ligne le 19 mai 2014, dernière modification le 19 mai 2014.

SOURCES : La Circulaire confédérale. — Notes de Jacques Tessier et de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément