MICHEL Lucien

Né le 2 août 1909 à Marseille (Bouches-du-Rhône), fils d’un tourneur, républicain convaincu comme son épouse, Lucien Michel obtint son certificat d’études primaires et suivit un cours supérieur pendant un an. Devenu apprenti menuisier, puis entré dans une imprimerie, il suivit sa famille à Bône (Algérie) où son père était allé chercher du travail et devint lui aussi tourneur. Revenu à Marseille, il entra comme mécanicien à la société des autobus Mattei après son service militaire. En 1934, il donna son adhésion au Parti communiste puis, en 1935, à la CGTU. Il fit partie du comité de grève de son entreprise en 1936, participant aux négociations qui aboutirent à la signature de conventions collectives. Élu délégué du personnel, membre de la section syndicale, secrétaire de cellule et secrétaire du comité Paix et Liberté, Lucien Michel fut délégué au congrès régional communiste en 1937.

Mobilisé en septembre 1939, il quitta l’armée en juillet 1940 et en septembre il reprit contact avec le Parti communiste clandestin. Il cacha une ronéo jusqu’à son arrestation le 29 juillet 1941. Emprisonné au fort Saint-Nicolas, il fut traduit devant un tribunal militaire et condamné, le 2 novembre 1941, à trois ans de prison. Prisonnier à Saint-Pierre, il fut transféré à la prison militaire de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron). Le 6 juin 1944, il prit part à une évasion collective, puis rejoignit le maquis FTPF d’Ols. Il combattit ensuite en Aveyron, dans le Lot, le Tarn et l’Allier avant d’être incorporé à la 1re Armée française. Ensuite, il servit sur les fronts des Vosges, en Alsace, puis en Allemagne comme chef de la section des transports du 3e bataillon du 151e R I avec le grade de lieutenant.

Rentré en juillet 1945 à Marseille, il retrouva son emploi et redevint délégué et secrétaire de la section syndicale.

Lucien Michel s’était marié en 1928.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article122189, notice MICHEL Lucien , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

SOURCE : Renseignements communiqués par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément