MONESTIER André [MONESTIER Robert, André]

Par Jean-Pierre Besse

Né le 30 avril 1909 à Aujac (Charente-Inférieure, Maritime), mort le 3 décembre 1989 à Cognac (Charente) ; employé des PTT ; militant communiste et syndicaliste des Deux-Sèvres.

Fils d’un cultivateur devenu chef d’équipe aux PTT, André Monestier fréquenta l’école élémentaire, obtint le CEP, et pendant un an l’école primaire supérieure. Employé des PTT à Niort (Deux-Sèvres), il était secrétaire du syndicat des employés des PTT en 1938 et trésorier de l’Union départementale en 1938 et 1939. Il adhéra au Parti communiste en avril 1936.

Mobilisé en septembre 1939, démobilisé en juillet 1940, il participa à la reconstitution du parti communiste clandestin et devint en mars 1942 responsable régional aux masses, il échappa aux arrestations du 30 mai 1942. Une fiche d’un responsable national des cadres du Parti communiste lui attribue le prénom d’Henri, peut être son pseudo ?

Il s’était marié le 4 novembre 1933 à Coulon (Deux-Sèvres) avec Marcelle Coynault.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article122684, notice MONESTIER André [MONESTIER Robert, André] par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 20 février 2012.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : RGASPI, 495 270 3488, Niort le 7 avril1937, classé A1. — Arch. Dép. Deux-Sèvres, II M 8/5. — Arch. de Paris, 1466W4. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément