MONTET Eugène

Né en 1874, mort le 25 novembre 1941 à Paris ; coopérateur ; secrétaire général du Musée social.

Fils de pasteur, Eugène Montet naquit dans une famille marquée par le protestantisme depuis la Réforme. Après ses études, entra au service de la Caisse de crédit coopératif agricole d’Ile-de-France dont il devint le directeur. Nommé contrôleur central de la Caisse nationale de crédit, il redevint, après sa retraite, président de la Caisse d’Ile de France. Sa foi dans le progrès social et surtout dans la coopération l’avait très tôt attiré vers les institutions mutualistes et coopératives de toute nature. Il participa souvent aux congrès de la Coopération de consommation, accédant en 1941 à la présidence de la Caisse centrale de crédit coopératif lorsque la mort vint interrompre l’important travail de réorganisation qu’il y avait commencé en accord avec Gaston Prache et Gaston Defossé.

Il a été bibliothécaire adjoint au Musée Social en 1904, puis secrétaire général en 1914. Après trois années de mobilisation pendant la Première Guerre mondiale, il reprit son poste de secrétaire général jusqu’en 1939.


Eugène Montet mourut le 25 novembre 1941 à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article122916, notice MONTET Eugène , version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 juin 2014.

SOURCES : Fonds d’archives J. Gaumont et G. Prache. — Janet Horne, . Le Musée social, aux origines de l’État providence,2004, Éditions Belin. — Notes de Maurice Montet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable