MOULIN Laurent [mineur]

Par Jean Lorcin

Militant syndicaliste unitaire, délégué mineur et secrétaire de la Caisse de secours des mineurs de Roche-la-Molière (Loire), Laurent Moulin démissionna du Parti communiste et adhéra au PUP en 1931. Il fut dès lors l’adversaire tenace, aux élections cantonales du Chambon-Feugerolles (Loire), du candidat communiste Civet , membre du syndicat unitaire des verriers. Seul "candidat de gauche", face au communiste, aux élections partielles du 29 novembre 1931, il fut élu. En 1932, il se présenta de nouveau contre Civet pour les élections au conseil général. En 1934, il fut réélu conseiller d’arrondissement dès le 1er tour.

Laurent Moulin n’en œuvra pas moins, aux côtés de ses camarades "pupistes" de la mine, à la réunification syndicale, à partir de 1932 : c’est ainsi qu’il fit un compte rendu enthousiaste au congrès des caisses de secours du Bassin de la Loire réuni à Saint-Étienne, le 30 octobre 1932, sur l’initiative de J. Jourjon , pour promouvoir le rapprochement des deux syndicats rivaux de mineurs : "Unitaires et confédérés se sont pour la première fois depuis dix ans abordés dans une atmosphère de sympathie réciproque ", écrivait L. Moulin dans le Courrier de l’Ondaine (5 novembre 1932). Il voyait dans ce premier pas vers la fusion des deux syndicats le fruit des efforts de son parti et de son organe chambonnaire le Courrier de l’Ondaine qui avait ouvert ses colonnes aux deux tendances.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article123357, notice MOULIN Laurent [mineur] par Jean Lorcin, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 8 décembre 2011.

Par Jean Lorcin

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 3 M 74, 4 M 125-127. — La Tribune républicaine, 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément