MULLIEZ André

Par Stéphane Gatignon, Claude Pennetier

Né le 25 mars 1900 à Roubaix (Nord) ; ajusteur ; syndicaliste CGT et militant communiste ; maire Argenteuil (Seine-et-Oise, Val d’Oise) à la Libération.

Fils de Albert Mulliez, peintre, et de Marie Caroline Demets, ménagère, André Mulliez travailla comme ouvrier ajusteur à Argenteuil (Seine-et-Oise) dès 1918. Syndiqué, il participa aux grèves de 1918-1919.

En 1927-1928, il était à la tête du comité intersyndical. Ses activités dans la campagne "contre la guerre" en août 1929 provoquèrent son licenciement et il resta plusieurs mois sans emploi. Mulliez travailla ensuite à Gennevilliers et à Colombes, villes où il fut plusieurs fois licencié pour son action syndicale. Il militait également au mouvement Amsterdam-Pleyel.

En 1935, Mulliez entra dans une usine d’aviation à Issy-les-Moulineaux et devint agent technique et démonstrateur (parfois indiqué comme chronométreur). Animateur des grèves de 1936 dans son usine, il participa à l’élaboration de la convention collective des techniciens de l’aviation et en fut un des signataires. Il siégea à la section fédérale des techniciens de l’aviation de la Fédération CGT des Métaux.

Son organisation le présenta avec succès aux élections prud’homales du 14 novembre 1937, section des Métaux et industries diverses.
Domicilié à Argenteuil (Seine-et-Oise), il dirigea de la comité de défense du quartier du Perreux avant guerre. Résistant au sein du Front national, président du comité local de Libération, il occupa la fonction de maire jusqu’aux élections municipales d’avril 1945. Victor Dupouy reprit alors son mandat de premier édile municipal et Mulliez fut son premier adjoint. Il était secrétaire de l’Union des sinistrés de Seine-et-Oise de 1945 à 1950. et dirigeant national de la fédération des sinistrés. Il siégeait au comité départemental de la paix en 1950.

Il s’était marié le 26 mars 1921 à Argenteuil avec Angèle Lamand, militante communiste d’Argenteuil, délégué pour l’élection des conseillers de la république en novembre 1946.

De plus un Jacques, Albert Mulliez, né le 12 février 1920 à Argenteuil, dessinateur , militant communiste, était un des responsables de l’UJRF à la Libération. Son fils ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article123575, notice MULLIEZ André par Stéphane Gatignon, Claude Pennetier, version mise en ligne le 11 janvier 2017, dernière modification le 11 janvier 2017.

Par Stéphane Gatignon, Claude Pennetier

SOURCES : Le Métallo, décembre 1937.— Arch. communales d’Argenteuil. — La Renaissance de Seine-et-Oise, 9 novembre 1946, 23 novembre 1946, 15 mars 1947, 29 janvier 1949, 4 novembre 1950. — État civil en ligne cote 1 Mi EC 512 R 078, vue 259.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément