BORDOT Jean

Par Claude Pennetier

Né le 10 juin 1925 à Laroche-Saint-Cydroine (Yonne), mort le 5 septembre 1967 ; employé à la SNCF ; dirigeant communiste de Migennes.

Fils d’un mécanicien du chemin de fer, Jean Bordot entra à la SNCF, comme employé de bureau au service de la Voie, après son service militaire, en 1947. Très populaire dans la cité SNCF où il résidait, il adhéra au Parti communiste en 1960. Secrétaire de la section de Migennes en 1961-1962, membre du comité fédéral et du bureau fédéral de l’Yonne de 1962 à son décès, il fut délégué du personnel en 1962. Ayant laissé le secrétariat de section à Bernard Foutrier, il fut membre du secrétariat du syndicat CGT des cheminots du centre ferroviaire de Laroche-Migennes.
Membre du comité départemental du Mouvement de la Paix, il fut l’un des organisateurs des mobilisations pour la paix au Viet-Nam en 1964-1965.
Un cancer le terrassa en deux mois pendant l’année 1967. Il laissa le souvenir d’un homme « modeste » et « fraternel ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1236, notice BORDOT Jean par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 novembre 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Notes de Guy Lavrat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément