NASLIN Émile, Henri

Par Jacques Blanchard

Né le 22 mars 1901 à Frontenay-Rohan (Deux-Sèvres), mort le 10 juillet 1986 à Notre-Dame-de-Monts (Vendée) ; instituteur ; militant communiste au Maroc.

Fils d’un cultivateur, Émile Naslin entra à l’École normale de Parthenay (Deux-Sèvres) en 1917, puis fut nommé instituteur à Saint-Martin-du-Fouilloux en 1920, à Fors en 1923, à Belleville en 1924 où il resta jusqu’en 1932. Il partit alors au Maroc et exerça à Camp-Marchand de 1932 à 1934 et à Rabat de 1934 à 1962, chargé d’enseignement au lycée Moulay-Youssef.

En 1924, il se syndiqua au syndicat CGTU de l’enseignement laïc et en devint secrétaire adjoint de 1930 à 1932 puis secrétaire, en remplacement d’Omer Boucher. Au Maroc, il rejoignit un syndicat d’enseignants affilié à la Fédération autonome de l’enseignement.

Émile Naslin adhéra au Parti communiste vers 1924 et fut secrétaire du rayon de Niort vers 1928-1932. À Rabat, il continua d’appartenir au parti jusqu’en 1940. En 1937-1939, il était membre de la section communiste de Rabat et chargé de la chronique internationale dans le journal communiste l’Espoir. Arrêté par le bureau des affaires politiques le 18 février 1941, il fut envoyé au camp de Bou-Denib aux confins du Sahara où il demeura vingt-deux mois jusqu’en décembre 1942. Après la guerre, il reprit ses activités militantes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article123708, notice NASLIN Émile, Henri par Jacques Blanchard, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 septembre 2021.

Par Jacques Blanchard

SOURCES : Arch. Dép. Deux-Sèvres, II M 8/5. — A. Ayache, "L’Espoir", Mélanges Dresch, Maspero. — Enquête auprès de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément